Samedi 7 février 2015 – J15

Samedi 7 février 2015 – J15

300 nm !! plus que 300 nm et Ludo et Laurent auront traversé sans encombre l’Atlantique en course et en double à bord de Solenn.
2015-02-07_21h00_a2

Mais la course n’est toujours pas finie, et le Sormiou29 Louise rode toujours derrière Ludo et Laurent..
Malgré tout, les quelques dizaines de nm perdus dans la nuit de jeudi à vendredi ont remis un coup de boost sur Solenn : « sur la base de nos résolutions d’hier soir, nous avons été plus vif sur les manœuvres et les changements de voile d’avant : sous grand spi en début de nuit, sous un beau ciel étoilé, nous avons empanné pour profiter d’une petite bascule du vent ; et vers 4h du matin, le grand spi a été affalé, le vent étant passé à 20 nds. De nouveau un empannage à 6h pour bénéficier au maximum d’une légère bascule de vent »

IMGP0764

En début de matinée, Solenn avait conforté son avance en regagnant les milles perdus la veille ; « par contre on n’arrive pas à reprendre de mille sur Jason et Art Immobilier Construction ! »

« Nous sommes tribord amures, cap à l’ouest. Le soleil se lève, le vent s’est établi à 15/20 nds. »

L’arrivée est proche. Plus que 300 nm. Solenn a passé son dernier fuseau horaire. Ludo et Laurent sont maintenant dans le fuseau TU-4, c’est à dire le fuseau de la Martinique.. Les voilà donc officiellement à l’heure de la Martinique après avoir traversé l’Atlantique à la voile.
« La terre se rapproche et les premiers signes de la civilisation arrivent. On a croisé un cargo
ce matin, un banc de dauphins est venu jouer avec Solenn… on n’a jamais vu autant de monde autour de nous depuis dix jours ! »

fuseaux

Vous tous qui lisez ces lignes quotidiennement, ceux qui sont à la montagne à faire du ski, ceux qui sont en entrainement de régates à Marseille dans le vent glacial, ceux qui pavanent à Monaco, et tous les autres qui se réchaufent auprès d’un feu de cheminée (ou d’un radiateur, tout le monde n’a pas de cheminée !), accrochez-vous bien avant de lire ce que Laurent nous rapporte :
« Aujourd’hui, on profite ! 15 nds de portant ce matin qui se sont transformés en 11 nds cet après midi. Sous grand spi bien sur, on barre le plus possible pour bien descendre dans le vent et faire route directe. Il fait toujours 29°C, et la nuit autour de… 28°C. Presque trop chaud pour barrer au soleil ! ».

Comme précisé plus haut, Solenn pointe donc confortablement en 3ième position des Duos Barcelone. Effectivement, l’écart avec Louise a augmenté, mais impossible de combler le retard sur les deux premiers.

classement
Par contre, Art Immobilier Construction et Jason se battent comme jamais pour la première place. Si Art Immobilier Construction avait une première place assurée jusqu’à hier, Jason n’avait plus que 12 nim de retard au pointage de 19h. Après 15 jours de course, autant dire rien ! Il est donc fort à parier que les derniers milles doivent être stressant aussi bien pour l’un que pour l’autre.

Et puis, c’est le 1er concurrent de cette Transquadra en temps réel qui est sur le point de franchir la ligne. Il s’agit du JPK10.10 Leclerc Hennebont skippé par Richard Fromentin et Jean Frétigny. Ils étaient attendus en début de soirée (heure française), peut-être sont-ils déjà au ponton à siroter un planteur !

crop_FVM_3721
Derrière eux, moins de 2h après, le deuxième concurrent devait également franchir la ligne d’arrivée. Il s’agit du seul rescapé de la route Nord, l’Elan350 Marylou de Daniel Peponnet et Daniel Godart.
Le premier SOLO en temps réel est un bateau de Saint-Nazaire. Pierrick Penven sur son SunFast3200 Zephyrin a encore 150nm à courir. Il aura fait une course extraordinaire, presque aussi rapide que les premiers équipage double. Il est attendu dimanche dans l’après-midi. Il est donné vainqueur en temps compensé parmi les Solo Saint-Nazaire.

Nico, pour Ludo et Laurent

468 ad